Septembre 2010
Bonjour à toutes et à tous. La rentrée est proche … quelques jours de répit avant ce changement de rythme pour chacun.
Dans le tumulte de la vie, n’oublions pas non plus de prendre le temps de la prière. Monseigneur Guy-Marie Riobé, à qui on demandait comment prier, a répondu : " Comment prier ? Il faut d'abord avoir la  force de tailler dans notre emploi du temps, des rendez-vous avec le silence ... Savoir nous arrêter, savoir nous faire, comme dit Isaïe, un cœur écoutant ..." Alors, que le Seigneur nous donne à tous la grâce de prendre le temps du cœur à cœur régulier avec Lui, moment précieux où, sous l’action de l’Esprit, notre créateur n’a de cesse de nous façonner à son image.

Des nouvelles de notre petite action de prière :

~ Gertrude HENDRICKX  nous a quittée sur rejoindre la Maison du Père ce mercredi 30 juin. Dès la création de l’UEDLP, Gertrude ainsi que son mari Jean-Louis décédé le 9 janvier 2008, a beaucoup œuvré pour que notre action de prière se développe. Dès novembre 2000, elle nous a rejoint et fit avec succès la promotion d'UEDLP dans la région de Breteuil (Oise ) où de nombreux priants ont accueilli un enfant blessé et un adulte maltraitant dans leur prière. Par le passé, ils avaient eux-mêmes accueilli chez eux des enfants en souffrance en plus de leurs 4 filles. De 2002 à 2007, Jean-Louis et Gertrude ont activement participé à la rédaction du feuillet trimestriel, témoignant humblement de leur foi et nous accueillant si simplement et avec tant de gentillesse dans leur petit appartement. Chaque rencontre avec Gertrude et Jean-Louis était la démonstration de l’œuvre d’Amour de Dieu en chacun de nous. Les mots d'humilité, de discrétion, de disponibilité, de gentillesse, de joie simple, d'espérance, de prière et de louange peuvent définir bien modestement ce que Gertrude et Jean-Louis ont été à chacune de nos rencontres. Nous sommes certains, qu'avec Jean-Louis, elle est déjà à prier pour nous tous priants, enfants et maltraitants.

Gertrude_et_Jean_Louis

Père Bruno, Gertrude et Jean-Louis

~ Depuis le mois de janvier, 59 nouveaux priants nous ont rejoints dont 22 à l’Ile de la Réunion, principalement autour de la paroisse de Saint Benoit. Un grand merci au Père Christian CHASSAGNE. Ainsi nous sommes désormais 524 priants. Notre prière pour que ce nombre continue à croitre. Que chacun soit béni et que l’œuvre d’Amour et de Miséricorde du Cœur Glorieux de Notre Sauveur nous amènent tous, doucement, à devenir des petites flammes de sa Divine Miséricorde pour les enfants qui nous sont confiés mais aussi, et surtout, pour les adultes maltraitants.

~ + ~ + ~

L'EUCHARISTIE AU CŒUR DE NOTRE VIE

 6842juzzNous savons que la foi qui nous habite n’est présente que par le désir et la bonté de Notre Dieu pour nous tous et qu’elle doit se nourrir de la prière, de la lecture régulière de la Parole et de l’Eucharistie. Aussi pour vous proposons deux textes pour nourrir notre méditation sur cette invitation hebdomadaire, et si possible journalière, à sa Table :

L’Eucharistie, lien entre la première création et la nouvelle création

« …il est nécessaire que le peuple chrétien, qui rend grâce par l'eucharistie, ait conscience de le faire au nom de la création tout entière, aspirant ainsi à la sanctification du monde et travaillant intensément à cette fin… La liturgie elle-même nous éduque à tout cela quand, durant la présentation des dons, le prêtre adresse à Dieu une prière de bénédiction et de demande en relation avec le pain et le vin, « fruit de la terre », « de la vigne » et du « travail des hommes ». Par ces paroles, en plus d’impliquer dans l'offrande à Dieu toute l'activité et l'effort humains, le rite nous pousse à considérer la terre comme création de Dieu, qui produit pour nous ce dont nous avons besoin pour notre subsistance. La terre n'est pas une réalité neutre, une simple matière à utiliser indifféremment selon l'instinct humain. Elle se place au cœur même du bon dessein de Dieu, par lequel nous sommes tous appelés à être fils et filles dans l'unique Fils de Dieu, Jésus Christ (Ep 1,4-12). Les légitimes préoccupations concernant les conditions écologiques de la création en de nombreuses parties du monde trouvent des points d’appui dans la perspective de l'espérance chrétienne, qui nous engage à oeuvrer de manière responsable pour la sauvegarde de la création. Dans la relation entre l'eucharistie et le cosmos, en effet, nous découvrons l'unité du dessein de Dieu et nous sommes portés à saisir la profonde relation entre la création et la « nouvelle création », inaugurée dans la résurrection du Christ, nouvel Adam. Nous y participons déjà maintenant en vertu du baptême (Col 2,12s) ; ainsi, pour notre vie chrétienne nourrie de l'eucharistie, s'ouvre la perspective du monde nouveau, du ciel nouveau et de la terre nouvelle, où la Jérusalem nouvelle descend du ciel, de chez Dieu, « toute prête, comme une fiancée parée pour son époux » (Ap 21,2) »

Benoît XVI
Sacramentum caritatis


Rassemblés des quatre vents au banquet de Dieu


Au sujet de l'Eucharistie, rendez grâces ainsi :       D'abord pour le calice : Nous te rendons grâces, ô notre Père, pour la sainte vigne de David ton serviteur que tu nous as révélée par Jésus, ton Enfant. Gloire à toi dans les siècles !       Puis pour le pain rompu : Nous te rendons grâces, ô notre Père, pour la vie et la connaissance que tu nous as révélées par Jésus, ton Enfant. Gloire à toi dans les siècles ! De même que ce pain que nous rompons, autrefois disséminé sur les collines, a été recueilli pour n'en faire plus qu'un, qu'ainsi ton Église soit rassemblée des extrémités de la terre dans ton Royaume ! Car à toi sont la gloire et la puissance dans les siècles.       Après vous être rassasiés, rendez grâces ainsi : Nous te rendons grâces, ô Père saint, pour ton saint nom que tu as fait habiter en nos cœurs, pour la connaissance, la foi et l'immortalité que tu nous a révélées par Jésus, ton Enfant. Gloire à toi dans les siècles ! C'est toi, Maître tout-puissant, qui as créé l'univers, à la louange de ton nom ; tu as donné en jouissance nourriture et breuvage aux enfants des hommes ; mais à nous, tu as fait la grâce d'une nourriture spirituelle et d'un breuvage pour la vie éternelle, par Jésus, ton Enfant. Par-dessus tout, nous te rendons grâces de ce que tu es puissant. Gloire à toi dans les siècles ! Souviens-toi, Seigneur, de ton Église, pour la délivrer du mal, pour la rendre parfaite dans ton amour. Rassemble-la des quatre vents, cette Église sanctifiée, dans ton Royaume que tu lui as préparé. Car à toi sont la puissance et la gloire dans les siècles. « Vienne le Seigneur » (Ap 22,20) et que passe ce monde Hosanna à la maison de David ! Celui qui est saint, qu'il s'approche. Celui qui ne l'est pas, qu'il fasse pénitence. « Marana tha ! » (1Co 16,22). Amen.

La Didachè (rédigée entre 60 et 120),
catéchèse judéo-chrétienne