De petites flammes de Miséricorde

en Foyer de Miséricorde

IMG_7367Nous, nous croyons à la force aussi humble qu'efficace de la prière, parce que Dieu ne peut achever l'œuvre de salut qu'avec l'accueil, l'ouverture de nos cœurs.

Le monde nouveau n'est pas le fruit de nos bras, mais le don de Dieu que nous accueillons et qu'alors nous pouvons un peu apporter à ce monde.

UEDLP, c'est de l'infiniment petit pour de l'infiniment grand.

C'est pour cela qu'UEDLP est aussi modeste dans sa proposition : un priant, deux prénoms, et l'humble, simple et fidèle prière dans le secret de son cœur.

C'est pour cela aussi, pour la priorité de la prière, qu'UEDLP est aussi sobre de moyens. Une enveloppe ou un mail par trimestre, et quelques timbres reçus.

UEDLP, c'est de l'infiniment petit pour de l'infiniment grand.

Il nous est arrivé dans telle ville, dans telle région, d'inviter les priants à se retrouver le temps d'une messe, d'un partage, d'un petit repas partagé.

Dernièrement, en janvier à la cathédrale de Senlis, le curé et la paroisse nous ont reçus, pour dire et proposer UEDLP. Vingt et un nouveaux priants nous ont rejoints.

Ce fut l'occasion d'inviter à cette messe les cinquante priants du Doyenné. Une vingtaine d'entre eux ont eu la joie de pouvoir venir, prier, et aussi se saluer.

Un moment d'amitié fraternelle, de ceux qui se connaissaient, de ceux qui ne se connaissaient pas, de ceux qui se connaissaient sans se savoir unis dans cette belle prière.

Joie simple, fraiche, évangélique.

Nous nous sommes dit qu'il pourrait être voulu par certains, une fois de temps en temps, de se rencontrer pour un tel moment.

Oui, mais à quelques conditions : la légèreté, la rareté, qu'UEDLP ne succombe pas à l'inflation. Et la liberté surtout, de la prière et même, de ne pas répondre à une invitation.

Et nous en informer soit par courrier, soit par mail ( voir le cartouche au dos de la feuille ) pour que nous soyons, à distance, en communion avec vous par la prière, par le cœur, tout simplement et rien de plus.

Alors si dans une paroisse, un doyenné, certains voulaient une fois en passant, ou une fois l'an, se saluer, se rencontrer, ils pourraient être un instant, quelques petites flammes de Miséricorde réunies en un Foyer de Miséricorde.

Foyer, ce mot si beau, si chrétien, comme le Foyer des Focolari, comme les Foyers de Charité, ...

Se retrouver autour du 15 février, fête de Saint-Claude La Colombière ? Ou le 2ème dimanche après Pâques, depuis Jean-Paul II, appelé dimanche de la Miséricorde ? Ou à la fin printemps, le jour du Sacré Cœur ?

Se retrouver avec un moment fraternel, avec nos deux prénoms, avec les prières reçues dans la 1ère enveloppe, avec les litanies du Sacré Cœur ou le Chapelet de la Miséricorde de Sœur Faustine (voir le feuillet n°50)... ou encore pourquoi pas, avec un acte d'offrande des deux prénoms à l'offertoire de la messe, dans vos cœurs ou même formellement si le curé le veut bien ? (Profitez-en pour l'inviter à être des nôtres ... la prière d'un prêtre, d'un pasteur, d'un père, a sa particularité dans le cœur de Dieu!).

UEDLP, c'est de l'infiniment petit pour de l'infiniment grand.

Voilà, de-ci de-là, une rencontre des Petites Flammes de Miséricorde réunies un instant en un Foyer de Miséricorde.

Mais surtout, dans la liberté, dans la légèreté, dans la simplicité, dans la joie, ... et dans le cœur du Seigneur, source de toute Miséricorde, pour l'enfant, pour l'adulte, pour nous, pour l'humanité.

En février, à Chantilly, s’est réuni le 1er "Foyer de Miséricorde" : des Petites Flammes de Miséricorde du Secteur pastoral du Noyonnais (diocèse de Beauvais) : un repas partagé avec simplicité et bonheur, riche d'échanges sur notre union, suivi d'une messe toute simple au cours de laquelle, chacun a pu nommer, mi-prière universelle, mi-offertoire, les deux prénoms reçus voici 5 ou 8 ans ou même 3 semaines.

Et aussi, cette famille où des enfants ont voulu prendre leur part à la prière de leurs parents. Comme le dit Grâce du haut de ses dix ans : "Si nous sommes des petites Flammes de Miséricorde, c'est Jésus qui sera le soufflet pour souffler sur les braises et faire que les flammes soient belles."

… Petit  "Foyer de Miséricorde"  domestique.

 

" L'Esprit et l'Église disent : 'Viens Seigneur Jésus'.", Apo 22, 17.

Enfin, juste à rappeler :

Du Seigneur Lui-même : "Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu'il soit déjà allumé !" Luc 12, 49

Et aussi, de Jean-Paul II qui rappelait aux jeunes des JMJ de France en 1997, ce mot de Sainte Catherine de Sienne : "Si vous êtes ce que vous devez être, vous mettrez le feu au monde".

Et aussi la mémoire de l'apparition à Paray-le-Monial, du Cœur incandescent du Seigneur Jésus à Sainte Marguerite-Marie.

 

Petites Flammes, petits Foyers, ... bonne combustion !

                                                                                                     Père Bruno

  +~+~+

Dieu, Père miséricordieux, qui as révélé Ton amour
dans ton Fils Jésus-Christ, et l'as répandu sur nous
dans l'Esprit Saint Consolateur, nous Te confions aujourd'hui
le destin du monde et de chaque homme.


Penche-toi sur nos péchés, guéris notre faiblesse,
vaincs tout mal, fais que tous les habitants de la terre
fassent l'expérience de Ta Miséricorde,
afin qu'en Toi, Dieu Un et Trine,
ils trouvent toujours la source de l'Espérance.


Père éternel, pour la douloureuse Passion
et la Résurrection de ton Fils, accorde-nous Ta miséricorde,
ainsi qu'au monde entier !
Amen.

Bx Jean-Paul II le 17 août 2002

lors de la célébration de la dédicace du nouveau sanctuaire

de la Divine Miséricorde à Cracovie